DBV Technologies, en avance sur Aimmune

Le patch Viaskin contre la pilule d’Aimmune

Sur le marché des traitements allergiques figurent deux start-ups particulièrement prometteuses : la première biotech est américaine, il s’agit d’Aimmune Therapeutics, la seconde, est française, c’est DBV Technologies. La première développe sa solution sous la forme d’une pilule, la seconde, sous la forme d’un patch.

Le patch Viaskin contre la pilule d’Aimmune

Source : www.aimmune.com

Les deux entreprises ont toutes les deux un produit en phase finale de développement clinique, à l’efficacité très prometteuse, si l’on en croit les premiers résultats d’étude. Mais il semblerait que le patch Viaskin Peanut de dbv-technologies est en train de prendre une précieuse avance sur son concurrent.

En effet, les autorités américaines (FDA) ont demandé à Aimmune de revoir ses essais cliniques finaux, pour cibler davantage sur les patients de 4 à 17 ans (au lieu des 4 à 55 ans visés jusqu’ici). Par ailleurs, elle demande aussi de présenter des données de sécurité sur au moins 600 patients ayant reçu le produit. Deux exigences qui pourraient obliger Aimmune à recruter de nouveau, repoussant de fait, l’enregistrement de l’étude de 6 mois, qui interviendrait donc au milieu de l’année 2018.

Alors que DBV Technologies devrait, quant à lui, pouvoir publier des résultats à l’automne 2017, pour un enregistrement tout début 2018. Or, sur ce marché à fort potentiel, il est primordial d’être le premier entrant.

Pour en savoir plus sur le travail de DBC technologies, cliquez ici !